Carte de Guadeloupe : guide pratique

La géographie particulière de la Guadeloupe lui donne un aspect de papillon perdu dans les Caraïbes. Et malgré sa petite taille, il y a tellement à découvrir de cette région de la France ! Une carte de Guadeloupe pour mieux se repérer avec un guide pratique qui décortique chaque coin de cette île pour vous aider à préparer votre voyage vers cet archipel entre plages et jungles !

Carte-Guadeloupe-points-interets

Grande-Terre

Il s’agit de la partie de Guadeloupe que nous avons le moins visitée, car ce n’est pas notre coin préféré malgré les plages paradisiaques qu’elle abrite comme la plage de Petit Havre, La Caravelle, etc.
Grande-Terre est beaucoup plus touristique que Basse-Terre. Les complexes hôteliers sont nombreux, les espaces bétonnés aussi de fait.
Néanmoins, en vous éloignant un peu du côté de Saint-François, vous arriverez à la Pointe des Chateaux. Une zone rocailleuse avec des airs de Bretagne. La mer à cet endroit est souvent déchaînée, la baignade n’est pas possible.
Par ailleurs, depuis Saint-François de nombreuses excursions sont disponibles comme la Désirade ou encore Petite Terre.

En revanche, en remontant vers Port-Louis, vous trouverez de nombreux points de départs de randonnée. Pour enfin arrivée à Port-Louis, un petit village de pêcheurs où les activités de snorkelling et de plongée bouteille sont incontournables !
Les fonds marins sont assez mythiques et surtout exceptionnels. De plus, les belles rencontres comme les raies, dauphins ne sont pas rares !

récifs-coralliens-definition-menaces
Lire l'article sur les récifs coralliens pour en apprendre davantage sur ces écosystèmes qui vous pourrez observer en Guadeloupe !

Basse-Terre

L’idée de cet article n’est pas de décrire en détail chaque partie de la Guadeloupe mais de vous en faire un résumé pour que vous puissiez vous approprier sa géographie , repérer plus facilement sur la carte de Guadeloupe où se situent les endroits potentiellement intéressants pour vous et ainsi pouvoir planifier plus simplement vos vacances en fonction de ce qui vous attire.
Un guide pratique associé à une carte afin de vous faciliter l’organisation.

Ainsi, contrairement à Grande-Terre, Basse-Terre est plus authentique, plus préservée et naturelle.
Dans cette partie ouest de la Guadeloupe vous pouvez vous enfoncer très vite dans la jungle, grâce à quelques départ de randonnées depuis la fameuse route de la traversée.

Route incroyable qui vous emmène de Pointe-à-Pitre jusqu’à la côte opposée vers Malendure, Vieux-Habitants ou Deshaies.

Depuis cette route, vous aurez déjà accès très facilement à une jolie cascade (à impérativement voir très tôt ou très tard pour éviter la ruée de touristes), la Cascade aux écrevisses.
Hélas, quasiment plus aucune écrevisse ne séjourne ici du fait de la surpêche. Néanmoins, étant donné qu’il s’agit d’eau douce, je vous déconseille fortement de faire usage de crème solaire mais de préférer des lycras ou maillot de bain à manches longues, comme expliqué dans l’article quoi emmener dans son sac en Guadeloupe. Ou d’y aller tôt ou plus tard comme dit plus haut, vous éviterez ainsi les touristes et les forts rayons lumineux du soleil.

De ce côté de la Guadeloupe, vous pouvez très bien partir du haut, vers Deshaies et ainsi visiter ce petit village. De nombreuses plages magnifiques sont accessibles, comme Grande Anse, et de nombreux magasins de plongées bouteille peuvent vous emmener visiter les fonds marins.
Plus bas vers Malendure, à la réserve Cousteau vous pouvez réserver une visite des îlets Pigeon et surtout des fonds marins et des centaines de poissons avec An Ba Dlo La et vous y verrez également des tortues à coups sûrs.

À Basse-Terre, vous avez la possibilité de faire des randonnées exceptionnelles vers les célèbres chutes du Carbet, avec trois départs de randonnées. Mais aussi de faire l’ascension de la Soufrière. Attention, le sommet est dégagé que quelques jours dans l’année donc attendez-vous à ne pas forcément avoir une belle vue arrivée en haut.
Vous pouvez également visiter des exploitations de bananes, de vanille et le musée du chocolat.
Pour terminer, la ville de Trois-Rivières n’a pas grand intérêt mais d’ici, vous avez un ferry qui vous emmène très rapidement vers les Saintes.

jardin-botanique-deshaies
Le jardin botanique de Deshaies.

Carte de Guadeloupe : Les îles

La Guadeloupe est un archipel avec de nombreuses îles à visiter ! Ce qui est mignon, c’est que chacune d’elle a son identité, son patrimoine. Ce qui rend d’autant plus agréable les visites.
Pendant chaque visite d’île, on en apprend davantage sur ce joyau des Caraïbes. N’hésitez pas à vous référez à la carte de Guadeloupe plus haut dans l’article pour vous repérer !
Afin de vous aider dans votre choix (spoiler alert : le choix va être très compliqué !), je vous fais un résumé de ce que vous pourrez trouver sur chacune des îles.
Notez cependant que les descriptions sont personnelles et non-exhaustives. J’essaye d’être la plus précise en termes de description pour vous aider et vous imprégner au mieux de l’ambiance caribéenne que j’aime tant.

Enfin, je me penche surtout sur Les Saintes, La Désirade et Marie-Galante.
Petite Terre aura un article spécifique plus tard.

Bonne lecture !

guadeloupe-que-faire-saintes
Note octobre 2022. Article en cours de rédaction.

Les îles de Guadeloupe : Les Saintes

Mon île coup de cœur ! La petite pépite de la Guadeloupe.
Sur la carte de Guadeloupe au début de l’article, c’est le petit archipel situé au sud de Trois-rivières.
La vie y est douce et simple. Les habitants sont accueillants et souriants. Nous avons en tout, passé plus d’un mois sur ce petit bout de terre à plonger en bouteille, faire du snorkelling, faire quelques randonnées pour admirer le lever de soleil et le patrimoine culturel des Saintes ou encore visiter les plages.

Je vous conseille d’y passer une nuit. Si vous n’avez qu’une journée vous verrez tout de même beaucoup de choses néanmoins, il vous faudra faire des choix.

Pour visiter les Saintes : en règle générale je vous conseille de réserver (un peu) en avance votre restaurant, votre golfette (les voitures n’existent quasiment pas sur l’île !) et surtout votre logement ! Terre-de-Haut (la partie la plus touristique des Saintes) et très petite, aussi, il y a peu de restaurants et de logements. D’où l’intérêt de réserver un minimum en avance (parfois des semaines, voire des semaines !)
Les Saintes sont très convoitées (et les logements sont onéreux), mais cette île vaut réellement le détour.
Voici une petite liste de choses à faire aux Saintes :

  • visiter le bourg : dès votre arrivée, vous serez dans le centre-ville, projeté à une autre époque ! Les petites maisons aux toits rouges, les petites barques de pêcheurs, l’église et l’hôtel de ville donnent un charme singulier à cette île ;
  • faire le lever ou le coucher du soleil au Chameau : cette petite randonnée vous emmènera à 309 mètres de haut et vous offrira une vue à couper le souffle sur les Saintes. La randonnée commence après le restaurant “Les Balançoires” (très bon restaurant pour boire un verre et manger par ailleurs), prenez la route de gauche. Si vous vous y rendez en voiture (la golfette donc) : vous ne pourrez pas aller jusqu’au bout, la route est barrée au niveau de la route de la Vigie. En chemin, vous croiserez certainement des chèvres (cabris) et des iguanes ;
  • goûter les tourments d’amour : si vous n’êtes pas vegan(e) comme moi, alors vous pourrez goûter cette spécialité locale, ce petit gâteau que vous retrouverez uniquement aux Saintes ! Beaucoup de vendeuses viennent sur la port le matin et le soir à l’arrivée des ferries. Sinon, nous avons une très bonne adresse que l’on vous partage : à l’angle de la rue de la Savane et de l’allée des Flamboyants vous trouverez l’une des meilleurs créatrices de tourments d’amour ;
  • visiter le fort Napoléon : vous découvrirez une partie du patrimoine des Saintes et vous aurez également un panorama exceptionnel de là-haut !
  • la maison bateau. En redescendant, admirez l’ancienne maison du médecin ! Devant celle-ci, il y a une petite épave accessible à la nage, située au niveau de la bouée de signalisation ;
  • faire de la plongée bouteille avec Pisquettes ou La Dive ;
  • faire du snorkelling : depuis la plage en face de La Dive, vous aurez de jolis récifs coralliens et aussi des chances de croiser des tortues ou même un barracuda ! Attention, ils sont inoffensifs mais se défendent s’ils se sentent en danger. Si vous croisez un barracuda, éloignez-vous doucement et tout ira bien (expérience vécue) ;
  • se rendre sur les jolies plages de Crawen, au Pain de Sucre ou à Pompierre. Les plus belles des Saintes.
trouver-tourments-amour-les-Saintes
Petite adresse pour trouver de bons tourments d'amour aux Saintes ! Astuce : le plus simple est de payer en cash. La plupart ne prennent pas la carte bleue.

Marie Galante

Nous sommes allés une fois à Marie-Galante, sur une excursion d’une journée.
Cela nous a semblé court et nous n’avons pas pu tout faire malheureusement. Pourtant Marie-Galante mérite notre attention car en termes de culture et de dépaysement, c’est l’idéal ! Préférez donc y passer deux jours si vous le pouvez et la location d’un véhicule (scooter ou voiture) est préférable également.

Pour vous rendre à Marie-Galante, il existe plusieurs compagnies maritimes au départ de Pointe-à-Pitre ou Saint-François. Vous pouvez même imaginer un itinéraire qui vous emmène à Terre-de-Haut (aux Saintes) et enchaîner sur Marie-Galante puisque des compagnies effectuent des traversées plusieurs fois par semaine, sans retourner sur l’île principale !

En ce qui concerne les choses à faire, suivant ce que nous avons fait et tous les retours que nous avons eu, je vous conseille :

  • manger végétal à La Baleine Rouge. À l’époque où nous y étions allés, j’avais pu manger vegan et l’endroit était bien situé, en face de la mer ;
  • visiter une distillerie : Bielle ou Labat. Dans notre cas, nous avions visité celle de Labat, avec une dégustation à la fin de la visite. Passer sur Marie-Galante sans voir une distillerie, ce serait louper une partie du patrimoine de l’île et de la Guadeloupe toute entière ;
  • admirer la gueule du grand gouffre : un site naturel exceptionnel à Marie-Galante. Le gouffre fait environ 50 mètres de diamètre et 30 mètres de haut, et même si l’envie est là de sauter dans l’eau, il ne faut surtout pas le faire. D’ailleurs, des barrière de sécurité empêchent de passer car la roche est friable et les vagues en-dessous, déchaînées ;
  • se balader sur les plages : du moustique, l’Anse Feuillard et Anse de Mays. On ne garantit pas la clarté des eaux, mais prenez tout de même vos palmes, masque et tuba ! Quand nous sommes allés à Marie-Galante, il y avait beaucoup de courant et la visibilité était médiocre. On préfère prévenir que ça ne marche pas à tous les coups ;
  • visiter le bourg de Capesterre avant de retirer son véhicule pour la journée ou le week-end !
plage-moustique-marie-galante

La Désirade

En ce qui concerne la Désirade, nous n’avons pas encore eu le temps de visiter cette île.
En revanche, après bientôt trois voyages en Guadeloupe et plusieurs mois passés sur place cumulés, nous avons entendu bon nombre d’avis qui disaient la même chose.
On vous relate donc tout cela en quelques points :

  • La Désirade est plus sauvage et préservée que Marie Galante ;
  • les départs se font majoritairement depuis Saint-François, ville à la pointe Est de la Guadeloupe, après Sainte-Anne ;
  • ils ont fait le choix de se tourner davantage vers l’éco tourisme pour préserver la faune et la flore ;
  • de nombreux animaux vivent sur l’île, comme les iguanes ou s’y rendent ponctuellement (comme les tortues luth) ;
  • la plongée bouteille est préférable si vous avez un niveau 2 car il y a beaucoup de grands fonds avec potentiellement la chance d’observer des requins (ça arrive rarement mais… ça arrive !) ;
  • la Désirade est visitable en une journée, même si ça reste rapide. Par contre, ne prenez pas le retour aux alentours de 15h : c’est beaucoup trop juste ! Enfin, ne prenez pas non plus le combo “Désirade + Petite Terre” ! Ce sera la course, et vous aurez bâclé les visites, ce serait dommage et ce sera très frustrant. Autant choisir une visite bien remplie que deux bâclées !

Vous pouvez trouver plus d’informations directement sur le site de la Désirade pour réserver les excursions et obtenir les horaires.

carte-guadeloupe-blog

Carte de Guadeloupe : ce qu'il faut retenir

Une semaine en Guadeloupe me paraît très juste. Non seulement en termes d’émissions CO2 dans un premier temps… Mais aussi au niveau du temps sur place.
Vous aurez un décalage horaire à rattraper, qui fera que vous ne serez pas forcément frais le premier voire le deuxième jour.
Et enfin, vous aurez énormément de mal à profiter de l’île en une semaine. Bien que le joyau de la Caraïbe ne soit pas très grand, les paysages et les choses à faire ne manquent pas !
Je vous recommande chaleureusement d’y aller au minimum 15 jours.
Le mieux étant de rester trois semaines voire un mois. Histoire de ne pas avoir pris l’avion pour rien dans un premier temps, et dans un second temps, pour rencontrer des acteurs locaux, faire du tourisme local et voir tout ce que la Guadeloupe peut nous offrir :

  • découvrir Grande-Terre : les plages paradisiaques et Pointe à Pitre. Les spots de plongée bouteille et de snorkelling à Port-Louis. Marcher, faire des randonnées sur la côte escarpée et pourquoi pas une excursion à Petite Terre ;
  • découvrir Basse-Terre : ce côté là, la Guadeloupe est plus authentique. Les randonnées sont multiples. Vous aurez possibilité d’explorer la jungle tropicale. Les plages sont plus sauvages et il y a aussi la réserve Cousteau à Malendure. Enfin, partez à Trois-Rivières pour rejoindre les Saintes en bateau en trente minutes ;
  • découvrir Marie-Galante ou la Désirade. La Guadeloupe est un archipel. Vous pourrez envisager de visiter les îles à proximité le temps d’une journée ou plus.


Vous pouvez retrouver tous mes articles sur la Guadeloupe grâce au lien ci-dessous dont deux exemples d’itinéraires.

You May Also Like

2 comments

Reply

Merci pour cet article, une pépite pour nous qui ne connaissons pas la Guadeloupe, et qui y partons cet après midi 😊

Reply

Hello Nathalie ! J’espère que cet article va t’aider à organiser ton voyage et savoir quel(s) coin(s) voir en priorité ! Donne moi des nouvelles et n’hésite pas à dire en commentaire ce que tu as vu suite à l’article ! Je pense que ça pourra aider d’autres voyageurs à l’avenir :).
Bon voyage à toi !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *