Avant-propos sur la mode éthique

Cet avant-propos et ces écrits font partie d’une série d’articles concernant la mode éthique ou la slow fashion si vous préférez. On s’attaque à un pavé où il y a beaucoup à dire. Je décrypte ici ma ligne directrice.

Choisir d'écrire sur la mode éthique

J’ai décidé d’écrire sur ce sujet bien que beaucoup ont déjà documenté et analysé ce sujet.
Néanmoins, je fais partie de ces gens qui n’ont jamais été intéressé par la mode, ou du moins par les vêtements en général. Je n’ai jamais été “à la mode”, je préférais les après-midis devant une console de jeu ou à peindre des figurines plutôt que les après-midis shoppings à courir dans toutes les boutiques à la recherche de la dernière pièce à la mode. Et pourtant, j’ai décidé d’en parler.

Légitimité et mode écoresponsable

Je n’ai jamais bien compris la frénésie dans laquelle les gens s’engouffraient et agissaient lors des soldes. Ni pourquoi la consommation de masse augmentait d’années en années.
Alors, suis-je légitime à écrire sur le sujet ? Trève de suspens, je pense qu’on l’est tous. Et sur n’importe quel sujet du moment qu’il est traité avec attention, objectivité et qu’il passionne.

Comme tous les autres dossiers traités sur ce blog, c’est avant tout le travail de recherche et d’investigation qui m’anime. Comprendre le monde qui nous entoure et ce qui ne tourne pas rond.
Et bien que je sois loin d’être au courant des dernières tendances (plutôt du style à porter un sweat que je traîne depuis mes 15 ans et une paire de baskets), l’industrie textile m’a toujours interpellée.
Comment peut-on vendre un t-shirt 2e, alors que si je le faisais moi-même je le vendrais plus cher ! Ça tombe sous le sens tellement ce n’est pas logique ? Pourquoi les collections sont sans cesse en train de changer ? Comment est-ce possible de vendre d’une part, toujours plus et d’autre part toujours moins cher ?

Effectivement, il y a un problème vu comme ça, non ?

mode-ethique-definition

La fast fashion : un secteur polluant

Je ne vous apprends rien en vous disant cela dans cet avant-propos, mais le secteur du textile est extrêmement polluant. Et quand on se pose le genre de questions comme celles citées au-dessus, et bien on finit par creuser et poser le doigt là où ça fait mal.
On va laver ensemble notre linge sale et surtout ceux des autres pour comprendre à quel point l’industrie du vêtement est loin des paillettes, du glamour et de la beauté (vous l’avez ?), comme elle essaye de le faire croire.

J’ai bien évidemment chercher à traiter le sujet de la manière la plus simple mais la plus complète. Car il paraissait évident qu’en tant que citoyenne du monde, je ne pouvais pas passer à côté d’un sujet de société qui touche toutes les classes sociales et par là-même le monde entier. Et qui, de fait, a des répercussions qui ne peuvent être et rester sous silence.
J’ai donc souhaité axé cette série d’articles avec mon regard et mon analyse en établissant une définition de base. Et comme toute bonne définition de la
mode éthique, slow fashion, mode éco responsable etc. qui se respecte, j’ai bien évidemment lavé le sujet jusqu’à en faire presque 2000 mots.

De plus, en tant que végane depuis des années et végétarienne depuis plus de 10 ans, il me paraissait évident de traiter du cuir vegan. Des impacts de la mode et aussi du greenwashing dont les marques usent et abusent avec subtilité.

J’espère que ces articles vous aideront à y voir plus clair.
Si ces articles vous plaisent, n’hésitez pas à les partager. Cela m’aidera énormément !

Je vous dis à très bientôt et merci de m’avoir lue.

Alizée.

mode-ethique-twothird

You May Also Like

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *