Visiter le Japon : les incontournables à ne pas manquer

Que voir au Japon ? Si vous êtes là, c’est que vous pensez sûrement effectuer un voyage au Japon. Ou alors que vous êtes curieux et que le pays des samouraïs vous fait rêver. Dans les deux cas, restez, car vous êtes au bon endroit. Je vous donne une liste de 11 lieux et activités à faire absolument lors de votre visite !

Le Japon, par où commencer ?

Je vous ai préparé un petit assortiment de choses incontournables à faire, que nous avons testé bien sûr. À cette liste, nous aurions voulu en rajouter d’autres. Mais le temps nous a manqué. Nous aurions par exemple aimé aller voir un combat de sumotori, déguster du thé matcha lors d’une cérémonie, etc.

Mais sachez qu’en un seul voyage, vous ne pourrez pas tout faire. En revanche, avec une bonne organisation il est possible d’avoir un bon aperçu de la culture japonaise, et qui sait ? Cela vous donnera peut-être envie de revenir…

1) Visiter Tokyo par quartiers

Vous allez vous en rendre compte assez rapidement, Tokyo est une ville immense ! Cette mégalopole mérite qu’on s’attarde sur ses quartiers sans les parcourir au pas de course…
Lors de notre voyage nous avons donc privilégié la qualité à la quantité. Nous sommes donc partis à la découverte de 4 quartiers que je vous détaille dans un article dédié juste ici !

Tokyo-visiter-quartiers
visiter-tokyo-quartiers

2) Visiter le TeamLab Borderless à Tokyo

Ah, teamlab.
Des mois. Que dis-je ? Des années que cette exposition me fait de l’œil.
Une exposition ? Pas vraiment. Plutôt des salles d’art permanentes (pour le moment).
Comptez 30 € l’entrée environ. Cela peut sembler cher de prime abord, mais, croyez-moi, la visite fait vite oublier cette dépense.
Vous découvrirez à l’intérieur une expérience sensorielle incroyable. Je n’ai jamais vu un musée aussi beau !
Vous êtes plongés dans le noir, une pénombre dense, et vous déambulez dans un dédale de couloirs pour explorer diverses pièces, plus originales les unes que les autres.

Le chemin des papillons vous entraînera vers une salle aux senteurs florales (Même l’odorat a été pensé pour intensifier l’expérience du visiteur), avec des projections de lumières et une cascade qui s’adapte à vos mouvements.
Et que dire de l’expérience sonore ? Une salle sombre, animée et accordée en son et lumière. Il est extrêmement difficile de rendre compte à travers des vidéos, et encore davantage avec des photographies, de l’univers de ce musée. Je ne saurais dire quelle salle ai-je préférée. Mais une chose est sûre, c’est une expérience inédite, une activité incontournable à faire absolument, et bien plus merveilleuse que ce que vous ne pouvez imaginer.

Si vous souhaitez un avis pour les deux TeamLab : rendez-vous sur le blog de Slanelle. En attendant, voici ce à quoi vous pourrez rencontrer à l’intérieur :

teamlab-borderless-japon
activités-incontournables-japon

Visiter le village Kawagoe

Pourquoi ne pas faire une partie consacrée à la visite de Kawagoe ? Et surtout, pourquoi l’intégrer à Tokyo ? De plus, Kawagoe est très facilement accessible depuis Tokyo. Vous pouvez vous y rendre par voie ferroviaire de manière très rapide.
Enfin, un après-midi sur place suffit.
Son centre-ville date de la période d’Edo. Nous y sommes allés quelques heures, le jour du Nouvel An.
Nous avons pu voir tout un tas de devantures de maisons traditionnelles. Un bonheur à photographier.

Le Japon est passé maître dans l’art de bouleverser les espaces temps…

lieux-incontournables-japon-kawagoe

4) Visiter la préfecture de Nara

Aller au Japon sans se rendre à Nara, c’est comme manger un banana split sans chantilly.
Cette préfecture est accessible avec le JR pass (que vous aurez bien sûr commandé avant de partir). C’est un autre Japon, et des activités contraires que vous vous apprêtez à vivre dans cette région.
Une contrée éloignée de l’agitation de Tokyo. Une préfecture qui apparaît en tous points différente de l’ambiance folle des grandes villes.
Il nous a fallu juste une nuit pour nous plonger dans un univers loin de celui des gratte-ciel. Pour communier avec la nature, le calme et la spiritualité.

Il semble encore une fois que le temps nous joue des tours ici…

5) Dormir dans un temple bouddhiste à Nara

Je crois que notre voyage au Japon n’aurait pas été le même sans cette nuit. Il va être difficile de décrire avec des mots l’expérience que nous avons vécue.

Commençons par le côté pratique.
Comment se rendre à Gyokuzoin ? Je vais être honnête avec vous : nous avons eu du mal à y accéder Nous avons finalement opté pour une solution simple et rapide : le taxi depuis Nara.

Cette « activité » est plutôt onéreuse. Mais réfléchissez-y un instant. Avez-vous déjà pris un bain dans un onsen dans un temple bouddhiste, perdu au milieu des montagnes ? Et avez-vous déjà été accueilli par des moines pour passer la nuit à leurs côtés et assister à leurs prières à l’aube ?
Vous ne ressortirez que bienveillant, apaisé et empli de gratitude à la suite de cette expérience.
L’inaccessibilité du lieu accentue d’autant plus son charme. Vous ne l’apercevez que quelques minutes avant l’arrivée. L’endroit semble vouloir rester caché du monde. Le soleil au petit matin frappe de plein fouet l’immense statue de ses rayons. La brume enveloppe les arbres et le temple. Le feu vient vous réchauffer le visage tandis que le froid glacé frôle votre dos.

Nous sommes le 4 janvier 2020, le réveil à 4 heures du matin pique les yeux. Je mets quelques secondes à me souvenir : le ryokan dans le temple, le onsen de la veille pour moi seule, le repas vegan entouré des moines. Ce matin sonne l’heure de la cérémonie du feu.
Pas de doute, cette expérience est incontournable lorsque l’on se rend au Japon.

que-faire-au-japon
activités-insolites -japon
temple-gyokuzoin-japon

6) Aller voir les biches à Nara

Nara est aussi la région où l’on peut voir des biches en liberté. Amoureux de la nature et des animaux (ou pas…) L’endroit est magique. On arrive par la gare, dans la petite ville de Nara. Son parc est situé à quelques minutes à pied. Il est immense et paisible. Une journée est amplement suffisante pour arpenter le site et la ville. Mais surtout, éloignez-vous des sentiers battus et des routes toutes tracées. Profitez d’être loin de la foule pour vous imprégner de la beauté de cet espace et des vieilles pierres qui habitent l’enceinte. Vous passerez probablement un moment complice et intense avec les biches qui ne demandent qu’à s’approcher et manger !

Néanmoins, il est possible de rencontrer des personnes malintentionnées et qui donneront tout et n’importe quoi aux biches. (N’hésitez pas à leur dire. Un petit rappel à l’ordre ne fait pas de mal parfois !)
voir-biches-japon-nara
nara-prefecture-japon
activité-incontournable-nara-biches

7) Se faire un onsen face au Mont Fuji

Cette activité était dans notre top des incontournables à ne rater sous aucun prétexte. Cependant, je ne vous donne pas d’adresse tout simplement, car nous avons été déçus de la nôtre. De plus, il existe une multitude d’établissements qui proposeront ce type de prestation.

En revanche, je vous conseille de venir au mont Fuji la veille en début d’après-midi, si vous avez la chance de dormir pas loin. Afin de profiter un maximum du temps sur place, car il n’y a pas à dire. Cette montagne est spectaculaire. Elle a été bien plus belle que ce que j’imaginais. Plus imposante.
Nous nous sommes cette fois encore, réveillés très tôt. Il est 4 h 30 du matin, le soleil va se lever dans un peu plus d’une heure et demie… Mais nous voulons être prêts. Être à l’endroit parfait pour capturer ce moment inoubliable de ce lever.

Nous sommes seuls et transis de froid devant un lac immobile. Le lac Kawaguchiko. Pas une brise mais l’air glacial et l’humidité transperce nos vêtements. En ce début de janvier, le froid est au rendez-vous. Et c’est un ciel presque sans nuages qui surplombe le mont Fuji.
Le soleil arrive enfin, et nous regardons les rayons venir caresser gentiment la montagne et son sommet enneigé. Malgré nos doigts gelés et le nez qui coule, nous restons là, seuls et en silence. Admirer ce spectacle que nous ne verrons probablement qu’une fois dans notre vie.

Ces heures passées dehors, nous partons nous réchauffer chacun de notre côté dans le onsen.
Les vapeurs du bain bouillant ne cachent pas cette vision sur le mont Fuji.

Cela a été une journée marquante, parmi beaucoup d’autres, de notre voyage.

Notes de voyage : cette photographie a été prise devant le lac Kawaguchiko.
Pagode-Mont-Fuji

8) Visiter Osaka

Une ville qu’on a adoré explorer !
Nous nous sommes rendus au temple Namba Yasaka-jinja. Et dans l’une des artères principales de la municipalité : Dotonbori.
Osaka est la troisième plus grande ville du Japon. On peut y aller avec le Shinkansen grâce au JR Pass. C’est la capitale de la préfecture de Honshu. C’est une ville à voir la nuit essentiellement, avec tous ces néons et ces enseignes animées géantes.
Si c’était à refaire, nous aimerions y rester une nuit afin de profiter davantage de la métropole et de ses activités.

Attention.
Osaka est la capitale de la nourriture. Très connue pour ses takoyaki (poulpe grillé). Il y a donc beaucoup de rues consacrées à la street-food, non-végétalienne évidemment. Mais bonne nouvelle, si vous êtes végétarien ou végétalien, il est possible de goûter des spécialités d’Osaka en version végétalienne !

Notes de voyage : Osaka castle est un endroit vraiment incroyable. Entouré d'eau, on peut visiter l'intérieur et l'extérieur en bateau.

9) Porter un kimono à Kyoto

On tombe un peu dans le cliché avec cette partie, mais je suis tellement heureuse et reconnaissante de l’avoir fait !
Porter un kimono à Kyoto reste pour moi, une belle activité originale à faire. Je pense qu’il est possible de pousser encore plus loin l’expérience en se rendant dans une maison traditionnelle ou un ryokan, où les femmes prennent du temps pour vous. Mais pour une première fois, je suis pleine de gratitude d’avoir été dans cette ville, et d’avoir arpenté les ruelles avec cette tenue.
Quoi qu’un peu touristique, porter le kimono à Kyoto vous emportera à coups sûrs à l’époque des geishas.

D’ailleurs, si vous vous écartez des rues bondées et choisissez des horaires très tôt dans la matinée ou tard le soir : vous pourrez peut-être avoir l’opportunité d’en apercevoir.
Nous avons eu l’incroyable chance d’en croiser, c’était un moment suspendu. Mais par respect pour elles, nous ne les avons ni arrêtées ni prises en photo.
Marion (de Urban Trekkers) nous expliquait quelques jours plus tôt les mésaventures qu’elles connaissaient de plus en plus souvent. Elles sont donc aujourd’hui protégées et ne se promènent que très peu en ville.

Kyoto-façade
visiter-kyoto-incontournable
porter-kimono-kyoto-japon

10) Découvrir la gastronomie japonaise

Se nourrir au Japon, sans avaler au moins une fois des sushis ou des ramen, c’est un peu comme aller en Thaïlande et ne pas goûter un PadThaï.
Pour s’imprégner encore plus de la culture japonaise et plonger dans une ambiance totalement japonisante : un conseil.

Mangez japonais !

Il n’y a pas qu’en France où nous avons une abondance de plats. Le Japon détient également une ribambelle de mets authentiques. Et, en fonction des régions où vous irez, vous trouverez un repas associé.
Par exemple à Hiroshima, les okonomiyaki sont la spécialité. À Osaka, il s’agit plutôt des takoyaki. Pour Tokyo, vous pouvez aller sans hésiter savourer des ramen ou sushi (végétaliens) qui seront tout simplement à tomber par terre.
Je vous dis tout dans le paragraphe suivant.

gastronomie-japonaise
Notes de voyage : si nous devions retourner à Hiroshima, ce ne serait pas pour le musée de la bombe (quoi qu'intéressant soit dit en passant), mais plutôt pour aller manger de nouveau des okonomiyaki. Je n'ai pu en manger qu'une fois durant ce voyage, mais cette seule fois fut mémorable !

11) Manger vegan au Japon

Pour ce paragraphe, je vais être assez brève.
Car j’ai consacré un article entier à la nourriture au Japon et surtout, comment s’alimenter quand on est végétarien et végétalien ?
Si vous faites attention aux sources d’alimentation, je vous recommande de bien vous renseigner au préalable, en effet les pièges peuvent être nombreux. Mais, bonne nouvelle, on peut respecter les animaux et réussir à goûter beaucoup de plats typiquement japonais.

Alors profitons-en !

ramen-vegetalien-tokyo

Mieux que des photographies, nous avons aussi réalisé une vidéo. Elle est disponible sur YouTube, et je vous mets le lien juste en dessous également afin que vous puissiez la voir directement.

Parfois des images valent plus que des mots… On espère que cette vidéo vous plaira !

Avez-vous déjà vécu des choses inoubliables au Japon ? Vous avez envie d’y aller ? Racontez-moi tout en commentaire ! Et n’oubliez pas d’épingler cet article sur Pinterest.

You May Also Like

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *